Lo Bailly

Loïc Bailly aka LO est un jeune bruxellois de 28 ans qui nous arrive après les déferlantes hip-hop de ces  dernières années. En tant que jeune, né dans les années 90, LO a été énormément influencé par le hip-hop  et le rap français (MC Solaar, Fonky Family, IAM, 113, Oxmo Puccino,...), mais aussi par le rock (The Doors,  Pink Floyd, Black Keys,…). 

C’est vers l’âge de 16 ans qu’il décide d’apprendre le piano seul et de se mettre à l’écriture de ses premiers  textes. " J'ai tout de suite cherché à faire un lien entre ce que j'écrivais et la musique que je commençais –  maladroitement – à composer. » Il intègre ensuite son premier groupe de rock (Wyndu) avec qui il fait ses  premiers pas sur scène et enregistre ses premières démos. Au fil des années, son intérêt se porte vers la  composition électronique et MAO (toujours en autodidacte), dans laquelle il n’oublie jamais d’intégrer de  vrais instruments (piano, guitare, saxophone, batterie, …).  

C’est comme ça que petit à petit, LO écrit, compose, ses premières chansons dans sa chambre. 

Résultat, il développe un univers qui vacille entre le spoken word, l’électro et le rock: des textes francs,  travaillés où il nous raconte son monde, le nôtre tel qu’il le voit, sur une mélodie qui lui est propre, tantôt sur  fond de piano, tantôt plus électronique. 

Il collabore avec l’artiste namurois « OLVO » sur la finition des arrangements des titres de son premier EP  dont « Mort-né », le tout premier single. 

« Mort-né » parle d’une génération qui parvient difficilement à s'accomplir, à être confiante, à voir  sereinement l’avenir car elle est constamment ramenée au fait que le monde se meurt et que l'avenir  de l'être humain est en pointillés.  

En 2020, cette situation et ce ressentiment nous traversent d’autant plus, avec les projets de chacun  qui doivent être avortés ou retardés, les objectifs remis en perspective, etc. Tout cela est exacerbé  par le fait que nous sommes constamment exposés (sur internet et les réseaux) à la réussite ou  l'échec des autres, et que l’on passe son temps, consciemment ou non, à se comparer et à concevoir  la réussite comme une question de visibilité, « se montrer ». Si on ne nous voit pas, on n’existe pas. 

« Mort-né » est le premier titre extrait d’un EP à venir en 2021. 

LO c’est son nom. Retenez-le bien.


ALL RECORDS

Parades

BUY